Quelle épargne pour votre nouveau-né ?

Entre les études supérieures qui coûtent chères et les projets que l’on peut vouloir entreprendre (séjour linguistique à l’étranger…), les jeunes parents sont en quête d’un moyen sûr et efficace afin d’épargner pour leur enfants… Les banques proposent plusieurs services répondant à ce besoin en fonction de l’utilisation envisagée par les parents.
Quelles sont-elles et quels avantages peut-on en tirer ? Zoom sur les offres d’épargnes adaptées à la naissance de votre enfant…

Les différents types de livrets

Comme on peut le voir sur le site http://www.detective-banque.fr/, les livrets font partie intégrante des offres des banques actuelles. Il en existe plusieurs sortes que l’on peut ouvrir à la suite d’une naissance. Parmi les plus avantageux, il y a notamment le livret A et le livret des premières épargnes.

Les premières épargnes

Le livret des premières épargnes est le plus adapté à la naissance d’un enfant. Ce dernier permet de réunir le montant offert par les parents ou les autres membres de la famille et constituer un premier placement pour l’enfant. Son ouverture peut se faire au nom du nouveau-né et ce, avec la signature d’un ou des parents. Les retraits ainsi que les versements sur le compte sont disponibles à tout moment, ce qui offre une certaine liberté aux utilisateurs.
En fonction de la banque, le taux d’intérêt annuel peut être plus ou moins élevé. S’il est plus élevé que celui des autres livrets adaptés aux enfants, la rémunération qui en ressort est soumise à diverses fiscalités. Le livret des premières épargnes n’a toutefois pas de plafond et les gains peuvent y être conservés au fil des années. Une fois l’âge limite atteint, les fonds obtenus peuvent être envoyés sur un livret adapté aux jeunes.

Le livret A

A l’instar de l’adulte, l’enfant peut détenir ce type de livret étant donné sa facilité d’accès et d’utilisation. Sa seule condition : ne disposer que d’un seul compte par personne avec un plafond de 22 960 euros.
Contrairement à celui du premier livret, le taux d’intérêt du livret A est fixé par les pouvoirs publics en fonction de l’inflation, en étant actuellement déterminé à 1,25%.
Le livret A fait partie des plus prisés du public, en raison de son avantage fiscal qui permet aux utilisateurs de profiter d’une rémunération exempte de toute fiscalité que ce soit par rapport aux impôts ou aux obligations sociales !

Les produits annexes permettant un placement pour nouveau-né

Mis à part les livrets d’épargne, les banques permettent désormais l’accès à des produits annexes afin d’économiser au profit d’un nouveau-né. Ainsi, les jeunes parents peuvent notamment se tourner vers :
L’assurance vie : Mis à part l’héritage en cas de décès, l’assurance vie peut être utilisée comme un placement à la naissance d’un enfant. D’autant plus qu’elle est le seul servie bancaire que l’on peut utiliser sur le très long terme. Elle peut être ouverte au nom des enfants ou des parents selon les envies de ces derniers. Le versement se fait seulement sous formes de présents d’usage que ce soit à un anniversaire ou une occasion spéciale.
Le CEL et le PEL : Le compte épargne logement et le plan épargne logement peuvent être ouverts par les parents de sorte à réunir les fonds nécessaires à l’enfant pour une acquisition immobilière dans le futur. Le premier versement pour détenir un tel compte est de plus de 220 euros. Par la suite, les parents ont pour obligation de verser plus de 550 euros par an divisé mensuellement, tous les trois voire tous les six mois pendant une décennie. Le PEL a un intérêt de 2,5% par an pendant 15 ans avec une exonération d’impôt pour les 12 premières années. Celui du CEL est à 0,75% par an mais est soumis aux impôts et autres obligations fiscales.

Laisser un commentaire