Mieux comprendre les enfants qui argumentent

À partir de 3 ans, l’enfant maitrise de mieux en mieux le langage. Il devient alors plus habile à exprimer ce qu’il veut et ce qu’il ne veut pas. Il peut alors arriver qu’à certaines occasions que votre enfant s’oppose aux règles qui lui sont imposées. Il est capable de répéter les arguments qu’il entend.

Ainsi, il peut s’en servir pour négocier et dire, par exemple : « Non je ne veux pas ! ça me fatigue. ». Cependant, il existe plusieurs raisons qui peuvent expliquer ce comportement.

Trop de règles :

Le jeune enfant est peut-être frustré parce qu’il doit se plier à beaucoup de règles, il sent alors qu’il a peu de contrôle sur son quotidien. Ainsi, pour s’affirmer et avoir un peu de pouvoir, il commence à contester les règles.

Le tempérament :

Ce qu’il faut aussi savoir, c’est que ce comportement peut être en réalité dans sa nature. En effet, un enfant qui parle beaucoup ou qui est impulsif ou extraverti peut avoir tendance à argumenter davantage qu’un enfant plus raisonnable ou timide. Cela peut être une question de tempérament ou d’intérêts.

Les règles ne sont plus adaptées à son âge :

Peut-être qu’il a raison d’argumenter ? Si à 6 ans, par exemple, il est normal pour un enfant de vouloir choisir ses vêtements seul. S’il est plus âgé, à 7 ans par exemple, il est normal qu’un enfant argumente parce qu’il ne veut pas donner la main quand vous marchez dans la rue.

L’enfant esquive :

Vers l’âge de 5 ans, l’enfant peut utiliser l’argumentation pour éviter de faire la tâche demandée. Cependant, vous n’avez pas intérêt à abandonner votre demande dès que l’enfant commence à argumenter. Ce n’est pas parce que vous n’avez pas envie de vous chicaner avec lui que vous n’allez pas défendre votre point de vue. Si c’est le cas, il va vite comprendre qu’il peut utiliser l’argumentation pour avoir ce qu’il veut et éviter les tâches demandées.

Mais alors, comment réagir quand votre enfant argumente?

La première chose logique à faire est d’essayer de déterminer la raison pour laquelle votre enfant argumente. Il y a forcément une raison si votre enfant décide de s’opposer à vous, ainsi encouragez-le à parler de ce qu’il veut et à mettre des mots sur ses émotions. Ainsi vous saurez ce qu’il ressent et vous aiderez à mieux comprendre sa réaction. De plus, lorsque vous vous intéressez à ce que votre enfant vit et que vous le faites parler, vous lui donnez l’occasion de s’exprimer sans argumenter.

S’il commence à chicaner, expliquez-lui calmement les raisons de votre demande afin qu’il les comprenne bien. Par exemple, vous pouvez lui expliquer qu’à son âge il ne peut pas encore rester longtemps devant les écrans, car cela a un effet néfaste sur ses yeux ou bien qu’il a besoin de plus d’heures de sommeil afin d’être en forme pour le lendemain.

Même si vous êtes un bon parent qui opte pour l’éducation positive et bienveillante, vous vous devez de toujours être ferme lorsqu’il s’agit des règles et des valeurs auxquelles vous tenez. C’est souvent le cas avec les règles de sécurité, comme regarder avant de traverser la rue, ne pas courir en se brossant les dents, etc. Il est absolument important que vous soyez constant dans l’application des règles. Toutefois, il faut adapter vos règles à son âge et à son stade de développement. Vous pouvez, par exemple, accepter qu’il arrête de vous tenir la main pour traverser la rue quand vous jugez qu’il est prêt pour cela.

Souvenez aussi qu’en tant que bon parent, vous avez le droit de prendre certaines décisions sans avoir à toujours vous justifier longuement.

Laisser un commentaire