Mutuelle optique : définition et fonctionnement

Comment fonctionne une mutuelle optique

Quel que soit votre âge, les dépenses liées aux frais médicaux génèrent d’importants problèmes dans votre vie. Ils peuvent, parfois, atteindre une somme importante que vous n’avez pas les moyens de les couvrir. C’est surtout le cas de certaines catégories de traitement comme l’optique. Les soins et les lunettes peuvent vous coûter cher.

Qu’est-ce qu’une mutuelle optique ?

Comme son nom l’indique, une mutuelle optique est une mutuelle complémentaire santé ayant pour but de prendre en charge les besoins des personnes dans le domaine de l’optique. En d’autres termes, il s’agit d’une mutuelle remboursement optique. Cela veut tout simplement dire que les remboursements en optique seront encore meilleurs en souscrivant à ce type de complémentaire santé.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, une mutuelle optique n’intervient pas uniquement en complément de la sécurité sociale. Elle peut même s’immiscer là où le régime obligatoire n’intervient pas du tout. Il faut également préciser qu’une mutuelle optique est une garantie intégrée au sein d’une mutuelle complémentaire classique, et qu’elle ne saurait en aucun lieu faire l’objet d’un contrat à part.

Comment fonctionne une mutuelle optique ?

En général, la sécurité sociale prend en charge une partie de vos dépenses liées à l’optique. Ces remboursements se font sur une base de remboursement déterminée en amont. Le taux de remboursement de l’organisme obligatoire varie entre 60 et 100 %. D’où l’intérêt de bénéficier d’un régime complémentaire afin de combler la part non remboursée par la sécu.

La mutuelle établit, de son côté, un contrat où figure le taux de remboursement pour chaque assuré et bénéficiaire. Les garanties stipulées dans un contrat d’assurance concernent à la fois la consultation chez l’ophtalmologue et les dépenses sur les lunettes (verres + montures) et les lentilles. A noter que le taux de remboursement dans le poste optique varie selon la mutuelle et le type de contrat.

Remboursement au pourcentage ou au forfait

Les mutuelles choisissent généralement un remboursement basé au pourcentage ou un remboursement forfaitaire. A titre d’exemple, dans le cas d’un remboursement à 300 %, la prise en charge peut couvrir une somme importante pour l’achat de votre équipement optique. Ce remboursement mutuelle optique est sans participation. En effet, c’est inexact car la mutuelle prend alors seulement en charge  30,48 euros, c’est-à-dire : 300% x 2,84 euros pour la monture (soit 8,52 euros) et 300% x 7,32 euros pour les verres de correction standard (soit 21,96 euros). Quand il s’agit d’une mutuelle optique « forfaitaire », cela consiste à rembourser l’assuré d’une certaine somme : 150, 250, …etc par année civile pour le choix de son équipement optique. Les opérations de chirurgie réfractive (opération myopie, astigmatisme…) sont considérées comme des opérations de confort, elles ne sont donc pas remboursées par la Sécurité sociale, là aussi il est préférable de se doter d’une bonne mutuelle optique pour bénéficier de remboursements élevés pour ce type de soin au coût important.

Les organismes d’assurances proposent souvent certains services supplémentaires : il s’agit notamment de contrat de protection contre la casse et de réductions pour profiter d’une paire de lunettes solaires à un prix attractif. Voilà donc tout ce qu’il faut savoir concernant la mutuelle optique.

Laisser un commentaire