Une entrée en crèche qui se passe à merveille

enfant et creche

Étape souvent appréhendée par les parents, l’entrée de bébé en crèche nécessite quelques préparations afin que tout se passe au mieux. Un temps de préparation à la fois pour les parents, l’enfant et toute la petite famille en vue de s’adapter facilement à un nouveau rythme et à de nouvel environnement. Suivez ces conseils pour mieux gérer la séparation.

Se préparer à la séparation

Un travail de fond sur les parents

Ce sont surtout les parents qui pensent à aider leurs enfants pour que l’entrée en crèche se passe pour le mieux. Néanmoins, les professionnels du domaine s’accordent  à dire qu’un travail au niveau des parents doit tout d’abord être établi. Il faut entre autres les déculpabiliser.

Il est important que tout parent sache qu’il est bien normal de vivre cet instant avec appréhension ou même des angoisses pour certains.

Établir une relation de confiance entre parents et éducateurs

Les parents doivent entre autres établir une relation de confiance avec les professionnels qui vont se charger de la garde de leurs enfants à la crèche.

Il faut effectivement discuter, faire part de ce qu’ils attendent réellement de l’équipe de professionnels, exprimer leurs craintes et leurs questionnements.

Cela leur permet déjà de faire part de leurs souhaits pour ne pas se renfermer sur eux-mêmes, ni de garder pour eux seuls leurs inquiétudes. Et même s’il arrive que tous leurs désirs ne soient pas vraiment réalisés, car il est question ici de vie en société, l’équipe de professionnel peut déjà les rassurer sur comment ceux-ci agissent en général. Ils communiquent sur leurs principes et leurs méthodes.

Une fois, la relation de confiance établie et que notamment les parents auront plus confiance, alors, l’intégration sera facilitée.

La préparation de l’enfant

Il importe surtout que les parents fassent prendre connaissance à l’enfant de ce qui va se passer.

Un temps d’adaptation est souvent proposé en crèche. Ce temps d’adaptation est destiné pour les familles avant une intégration définitive. Et sa durée est ajustée selon les besoins de chaque famille.

Dans chaque équipe, un professionnel appelé référent(e) va s’occuper plus spécialement du nouveau venu. Les professionnels recueillent lors d’une première rencontre, les besoins et attentes des parents. Ces derniers font part des habitudes de vie de leur enfant. Les signes qu’il montre quand il a sommeil ou quand il a faim, comment il prend son biberon, si c’est un petit ou gros mangeur, si l’enfant a déjà côtoyé d’autres enfants… Il s’instaure alors un véritable dialogue de partenariat entre les parents et l’équipe afin que l’intégration de l’enfant à la crèche soit une réussite.

Visitez le site www.lacrechecoccinelle.lu si vous souhaitez contacter des professionnels et obtenir plus de précision sur l’intégration d’un enfant en crèche.

Les retrouvailles : comment les appréhender ?

Assurer la sécurité affective de l’enfant

Pour le bien-être de votre enfant, il faut établir et s’assurer qu’il y ait une continuité entre ce que l’enfant vit ou fait à la crèche et ses activités à la maison. Il est donc important de demander auprès de l’équipe, ce que l’enfant a fait dans la journée à la crèche. Qu’est-ce qu’il a particulièrement apprécié comme jeux ou loisirs afin d’en reparler une fois arrivé à la maison. Il peut même s’agir de refaire les activités qu’il a pratiquées.

Les retrouvailles

La cohérence établie assurera ainsi la sécurité affective de l’enfant. D’autre part, il importe de ne pas s’inquiéter des réactions que peuvent avoir certains enfants en voyant ses parents. Il peut s’agir de pleurs, d’indifférence… Car entre ce qu’il vit à la crèche et le retour à la maison, chaque enfant a besoin d’un certain temps de transition et va s’exprimer différemment.

Laisser un commentaire